Habiller la ville dans le regard des photographes.
« Quand la ville est mise à nue par le regard intimiste des photographes… Une vision décalée des grandes métropoles … Vous en serez troublés. »

Urban Style

En savoir plus

URBAN STYLE

Habiller la ville dans le regard des photographes.

« Quand la ville est mise à nue par le regard intimiste des photographes… Une vision décalée des grandes métropoles … Vous en serez troublés. »

Tous nos artistes seront présents lors du vernissage.
Le 4 Mai 2017
A partir de 18H30


Au studio de la plage
197 avenue pierre Mendes France 13008 Marseille
du 3 au 13 Mai 2017


Cette exposition réunit huit artistes passionnés par la singularité urbaine et vous présente au travers de leur prisme un tout autre regard sur la ville. Ces artistes au travers de leurs œuvres seront exposés dans un espace de 155 m² totalement dédié au monde la photo depuis 1962, grâce à Henri Delleuse qui fut le premier à utiliser la photo couleur à Marseille et l’association «Léz’Arts de la Plage».






La famille Deleuze évolue dans la ville depuis 1962.


Leur père henry à racheté dans les années 60 une ancienne usine locale de fabrication de pâtes située avenue pierre Mendes France face aux nouvelles plages du Prado de Marseille.

En 1962 ce photographe Marseillais fut le tout premier à utiliser la photo couleur sur la ville. Par la suite il se spécialisa dans les photos de mode grâce à ce procédé innovant. Puis il utilisa ses compétences pour des photos industrielles, comme la photographie est une histoire de famille les deux garçons reprirent le flambeau en le modernisant le studio et depuis ils continuent de l’utiliser pour des shootings, des reportages sur les artistes locaux et des portraits de famille.


Ce lieu magique et mis à notre disposition pour la période du 2 au 13 Mai 2017 nous sommes heureux de vous y inviter ainsi que les artistes qui acceptent d’exposer dans ce lieux original avec nous. Nous l’espérons et nous en sommes convaincus il est parfois des lieux qui permettent d’échanger avec les artistes en toute sérénité.


Bienvenue


Le fil commun en sera l’URBAN STYLE.


Les artistes :

La Galerie Jaqueline REGIS et MLBL Paris-Marseille vous présente : Pierre Jean Amar photographe – Patrick Andruet photographe - Joël Assuied – Photographe - Laurence Brazil Photographe - Olivier Dumonteil Reporter Photographe - Bernard De Tournadre photographe - Henri Eskenazi Photographe - Hannibal Renberg Iphonographe


Nos artistes

Tous nos artistes présents lors du vernissage.



  • PIERRE JEAN AMAR

    Photographe

    Né en 1947 à a Alger. Il s’approche de la photographie en 1965 et devient professionnel en 1977. Passant de la nature morte au paysage. Puis avec la naissance d’Aurélien son fils, toute son attention photographique se concentrera sur lui. Il va le photographier pendant 20 ans. Il lui consacrera deux grandes expositions en 1990 et 2001 ainsi qu’un livre en 2001 aux éditions Filigranes.

  • Il s’intèresse aux nus depuis, et plus de 150 expositions plus tard, on peut retrouver ses photographies en bonne place dans de nonbreuses collections privées et publiques.


    Pierre-Jean Amar, vit et travaille dans le Vaucluse. Il a réalisé plus de 150 expos nationales et internationales depuis 1965. Parallèlement à son activité de photographe, il a enseigné «l'histoire de la photographie» à l’Université de Provence. Il a animé des stages de pratique photographique, il donne de nombreuses conférences et a dirigé «La Photographie» à Aix-en-Provence qui organisait des séries de conférences et des expositions puis à la Cité du Livre et au Pavillon de Vendôme d’Aix-en-Provence.

  • Il s’est également engagé dans le portrait et le nu féminin. Il a publié l’album «NUS», aux Editions Nathan en 1990 avec Raymond Jean. La photographie, histoire d’un art en 1993 chez Edisud, «Le Que sais-je» Histoire de la photographie en 1997, Le Photojournalisme chez Nathan-Université en janvier 2000 et en septembre 2002 «l’ABCdaire de la photographie» chez Flammarion. En mai 2004 est sorti un livre sur les lieux Cézanniens intitulé «Jardins de Cézanne» avec Raymond Jean et un autre sur les Métaphores photographiques avec Jean Arrouye. Ces deux ouvrages sont aux éditions Créaphis.


    Depuis il a publié en 2009, Le Coffre-Fort de ma mère aux éditions «Le temps qu’il fait». En 2013 il réalise une exposition de 230 photographies pour fêter ses 50 ans de photographies et publie, «La nature, le corps et l’ombre» aux éditions Le bec en l’air, livre en lien avec cette exposition. En 2016 paraît «Intimités» chez Arnaud Bizalion éditeur, une rétrospective de son travail sur le nu. En juin 2017 paraîtra «Mes Rencontres d’Arles», chez A. Bizalion éditeur ses souvenirs des Rencontres d’Arles. Depuis les années 2000 il réalise en vidéo des portraits de photographes : Willy Ronis, Denis Brihat, Georges Fessy, notamment.

  • Ces images sont extraites d’un travail de commande du musée d’histoire de la ville de Marseille intitulé «Vus et vue de Notre-Dame de la Garde», qui a donné lieu à une exposition et un catalogue en 1988 d’où est extrait ce passage. «Pierre-Jean Amar a composé son œuvre à la gloire de la basilique dressée à 162 mètres au-dessus de la mer en 162 images. Hasard objectif ou grâce photographique, comme on voudra.

    Ressortis de l’édifice, nous contemplons maintenant le paysage de la Cité industrieuse qui s’est confiée à la Bonne-Mère, ville populeuse étendue entre mer et montagne : sur la photographie prise de la terrasse, le voile virevoltant d’une sœur témoigne de la violence inapaisée de ce vent dont Notre-Dame tempère les menaces.


    Une des dernières images montre des automobiles quittant Marseille et s’engageant sur l’autoroute qui mène vers le pays d’Aix. Une voiture passe devant l’image peinte d’une galère, rappel des malheurs échus et des temps révolus. Par l’effet d’un angle de prise de vue judicieux, la basilique au plus haut de la ville est exactement au droit du point de fuite de l’image photographique : symbole. Double symbole en fait : du rôle protecteur que les fidèles ne cessent de reconnaître à Notre-Dame de la Garde. De la qualité du regard d’un photographe qui n’a de cesse que ses images ne s’élèvent au symbole.» Jean Arrouye Professeur à l’Université de Provence

  • Patrick ANDRUET

    Artiste peintre

    Artiste peintre marseillais, il manipule les images de la vie quotidienne. Sur la photo il ressemble à un corsaire mais c’est la gentillesse faite homme, épicurien, cuisinier hors pair. Depuis ses études d’architecte à l’école d’Archi de Luminy, il a fait beaucoup de chemin. Il ajoute à ses expériences la scénographie pour une grande manifestation de Paris en 2014 dans un premier temps, puis pour des théâtres, ensuite pour l’opéra jusqu’au Dôme pour Carmen, il en réalisa les décors virtuels.

  • Concernant son parcours artistique, tout a commencé par un accident de soudure, et «des éclats dans les yeux» sa vision s’est transformée, il voyait tout en lumière. La créativité qui est au fond de lui a trouvé la sagesse d’en faire «un Art». Il s’essaye sur le premier homme qui a marché sur la lune, un franc succès. Il continue donc en créant d’autres tableaux.

  • Grâce à un logiciel, qu’il est le seul à utiliser il mélange ses couleurs à la manière du pointillisme, puis il transforme ses photos, cultivant un style particulier - le sien - inspiré de la bande dessinée et du graff, il créé une œuvre où les images se décomposent en formes effilées, parfois violentes et sensuelles. Ses œuvres faites de libertés parlent de la société, elles s'inspirent du jazz, des images populaires, des livres de voyages, c’est ce qui la rend accessible à tous.

  • Sa technique : Partant de photos existantes ou personnelles, fruit d’un long travail d’assemblage et de recherche post-numériques, vient ensuite le travail graphique de l’artiste qui sélectionne, retouche, étire, effile, éclate son sujet. L’œuvre enfin aboutie nous transporte dans un rapport optique semi-réaliste vu au prisme d’un kaléidoscope rétinien unique. Patrick a une vraie sensibilité créative à la manière des grands, rien n’est impossible avec lui. Une immense touche d’humour vient compléter le tout. Pourtant son parcours professionnel fait de lui un homme on ne peut plus sérieux et ne fait en rien de l’ombre à l’artiste.

  • Site web : www.andruet.fr

    Facebook : Patrick Andruet

    Facebook : ArtofMarseille

  • Joël ASSUEID

    Photographe professionnel

    Joël est un photographe professionnel marseillais. Initié à la photographie dès le plus jeune âge, sa passion pour l’objectif ne l’a plus quitté. Il en fait aujourd’hui son métier et travaille pour le compte d’entreprises et d’agences évènementielles depuis plus de 15 ans..

  • Après s’être essayé aux différents univers de la photographie, Joël s’inspire depuis plusieurs années de son environnement, des paysages, naturels ou urbains, qui font partie de son quotidien. Dans la Cité phocéenne ou ailleurs. il n’est pas rare de le croiser de jour comme de nuit au détour d’une rue ou d’un bâtiment, appareil en bandoulière. Autant de pérégrinations photographiques au fil desquelles il distille ses points de vue toujours pertinents et pose un regard différent sur ce qui l'entoure.

  • Les 6 photos sélectionnées pour cette exposition sont issues d'une série réalisée lors d'un périple, du Nord au Sud du Portugal. Ces images ont été réalisées à la gare centrale de Lisbonne, véritable cœur des quartiers modernes de cette ville étonnante et dont l'architecture l'a véritablement impressionné..

  • Laurence BRAZIL

    Photographe

    Laurence Brazil a démarré la photographie vers l'âge de 20 ans par passion. Elle sait capter l’essence même de la nature et son regard sait aussi saisir à l’improviste les moments de vie qui s’offrent à elle tel un Robert Doisneau féminin.

  • Et pourtant après une longue période de rupture avec la photographie, à l'occasion d'une exposition, Laurence décide de renouer avec ses premières amours. Quelle bonne idée. La sérénité, le calme absolu, la captation de la vie vont évoquer chez elle un désir nécessaire de figer le temps au travers de ses prises de vue.

  • Laurence Brazil est aussi une artiste à part entière qui sait manipuler avec aisance les nouvelles technologies et réussit avec virtuosité à permettre la passation du virtuel vers notre monde gardant néanmoins l’âme d’une simple photo personnalisée. Une page Facebook qui rencontre un joli succès, puis INSTAGRAM et enfin sa première expo! Nous sommes heureux de l’accueillir parmi nous pour sa deuxième exposition.

  • Bernard De Tournadre

    Photographe

    Bernard De Tournadre est photographe, il promène ses objectifs dans plusieurs parties du monde couvrant pour son propre plaisir d’aficionado le carnaval de tout les continents. Une autre passion l’habite. Il rejoint 6 ans durant les pérégrinations des bikers au grès du hasard et de son emploi du temps. Il revient néanmoins toujours à Marseille, sa ville et développe ses clichés. Ainsi nait un livre «Parenthèse» des textes de J. Kerouac, Philippe Labro, Dylan Dean Koontz viennent tatouer les images. Puis il explore le corps et lance des séances avec des modèles – danseur acrobate jongleur.

  • Jouer avec le hasard n’est pas, pour un photographe, une opération contre-nature. Au contraire. L’appareil qu’il tient entre ses mains se prête avec souplesse aux jeux voluptueux de l’instantané. Ouvert. Fermé. La part de seconde est happée. Le moment magique est dans la boite. Mais si l’outil est fidèle et sûr, le hasard, lui n’en fait qu’à sa tête. Le jeu n’est donc pas si facile. Et il faut au photographe, placé entre la boite noire et la vie qui va et qui vient, certaines qualités qui feront de lui l’intercesseur idéal entre le hasard malicieux et nous, pauvres aveugles au pays des milles et une vision.

  • Bernard de Tournadre a ces vertus qui permettent de convoquer le hasard. Une longue pratique de baladeur voyeur. Le regard affûté. La visée juste. L’art de la composition dans le cadre. Et à toutes ces qualités de traqueur d’insolite il faut ajouter un sens de l’humour qui est chez lui une seconde nature et qui lui fait deviner ce qui fera image cocasse au coin de la rue. Si le résultat photographique de ces instants piégés était seulement une tranche de hasard saugrenu, nous resterions dans l’anecdote. Dans le gag visuel. Mais il y a un art du hasard. Une matière indéfinissable de dépasser, ici sur le registre comique, la simple transcription du langage rieur des rencontres inopinées, des coïncidences joyeuses, des beautés fantasques de la vie ordinaire. Car les images de Bernard de Tournadre ne manquent pas d’élégance. Elles surprennent, amusent, font sourire, mais toujours avec le raffinement d’un amoureux de la lumière. Toujours avec la poésie tendre d’un amoureux de la vie.


    Trottoirs, vitrines, affiches, cabines téléphoniques, ponts, statues, il n’y a rien d’extraordinaire dans ces décors de notre quotidien. Et pourtant chaque jour le hasard fantasque s’amuse avec nos gestes et avec nos images. Bernard de Tournadre est de ceux, rares initiés, qui déchiffrent pour nous le langage subtil de cet incorrigible plaisantin. La vie n’est pas une facétie. Mais Bernard de Tournadre, devin de l’inattendu et traducteur de la comédie visuelle, préférera toujours les angles farceurs aux angles morts.

  • Olivier DUMONTEIL

    Photographe

    Olivier Le photographe aux célèbres bonnets. Photographe de Presse notamment pour Paris Match et le Parisien il préfère vivre de ses photos, les expositions lui apportent cette liberté qu’il aime tant. Ce marseillais possède le «Don» celui de capter la beauté, l’insolite, la force, l’humour, la sensualité, le temps d’un instant. Il offre un autre regard sur le réel, plein de vie, mêlant habilement dans ses prises de vue sa part de composition, de poésie.

  • Sa particularité, travailler sans retouches. Autodidacte, il a commencé à faire des clichés dès ses 17 ans. Depuis il ne quitte plus son appareil et son regard aiguisé se balade sans arrêt sur les villes, les gens, les situations.

  • Il nous avoue « J’aime le mouvement, la spontanéité, peu importe l’endroit. Il se sent proche des gens et je confirme il l’est.

  • Henri ESKENAZI

    Photographe

    C’est un infatigable globe-plongeur, qui se passionne pour la photographie, prenant pour thème ses voyages et bien évidemment la mer et ses escapades sous-marines. En 40 ans, il a parcouru plus de 140 pays sur les 5 continents et essentiellement sous l’eau. Il souhaite faire partager son insatiable passion. Auteur de nombreux reportages et publications, conférences et de divers ouvrages, il aime apporter à la fois la connaissance et le rêve indispensables au quotidien.

  • Avec le temps qui passe, l’histoire des hommes, celle du ciel et de la mer, l’expérience s’installe peu à peu. Au gré des vents, le sel de son existence est à jamais mêlé à la découverte d’horizons lointains. Les lieux ont une âme: celle des vies passées. Amoureux de la terre, il relate sans se lasser, notre monde à la fois riche et secret, généreux et mystérieux, qui ne le déçoit jamais. «Le meilleur jour est le jour où l’on a envie»… Il faut dire qu’Henri est né en 1953 tout près de la mer entre la terre et le ciel bleu, sous le soleil, avec très peu de nuages autour de lui ainsi qu'un léger mistral pour se rafraichir à deux pas des calanques avec le chant des cigales en fond sonores ça aide.

  • L’expérience s’installe pour capter l’histoire des hommes, mais cette fois-ci il nous étonnera avec des clichés tellement différents. Son choix sur un événement qui restera gravé dans la mémoire de notre siècle vous montrera à nouveau sa sensibilité. Un sens de l’observation des paysages et des autres cultures, Henri nous apprend à voir avant tout . Il va vous étonner par ses nouveaux choix concernant l’urbain un homme aux multiples facettes, le conduisant après la plongée et les pôles vers l’URBAN STYLE. Epoustouflant et poignant.

  • Hannibal RENBERG

    Iphoneographe

    Après avoir longtemps pratiqué la photographie argentique et réalisé lui-même ses tirages dans une petite chambre noire, Hannibal RENBERG n’utilise plus désormais que son Smartphone pour capter des scènes de rues. Tout comme Léon-Paul Fargue, il est un piéton qui déambule dans les rues de Paris, Marseille ou d’ailleurs, pour y débusquer l’inattendu voire le grotesque du quotidien. Diplômé de psychologie, son regard est constamment en quête des absurdités qu’ offrent une ville où se côtoie une jungle d’individus hors-normes.

  • Hannibal RENBERG s’empare de son IPhone pour capter les situations et les personnages les plus décalés en nous offrant la vision d’un monde aussi fou que désirable. Il a la volonté de faire partager ses émotions, son humour et sa dérision par ses photos. « J'aime particulièrement saisir le contraste entre des affiches publicitaires et des gens ordinaires » explique-t-il.

  • Hannibal RENBERG

    Iphoneographe

    Depuis le début son art excelle et suite à plusieurs expositions il figure pourtant comme l’un des meilleurs «instagramers» du moment. Ce fabuleux photographe de rues figures dans le classement du prestigieux magazine «Forbes». Il fait l’objet de nombreux articles dans : La Provence, Le Nouvel OBS, Polka et Le Magazine Photo. Instagram

    Instagram : leoleoparis

    Site internet : www.hannibalrenberg.com

  • Merci
    encore
    à eux !

La galerie

Une des galeries renommées de Marseille, la galerie EtMoiEtMoi a répondu présente pour notre exposition. Jacqueline REGIS et Antoine LAZERGES nous accompagne avec leurs photographes prestigieux. Nous tenons à les remercier.
arts marseille galerie et moi et moi façade logo

Galerie etMoietMoi

Jacqueline Régis


Bonjour à vous qui venez vous promener à nouveau sur le Site Artsmarseille.com une page nouvelle s’ouvre à votre intention en compagnie fort agréable «d’Hommes qui ont un regard» Leur oeil acéré, leur vison autre du monde m’interpelle depuis de nombreuses années . Certains lorsque je les ai contactés m’ont de suite dit OUI puis cette grande Dame spécialiste du monde de l’art contemporain et du Design a accepté à nouveau de travailler avec nous. Jacqueline REGIS «La galerie etMoietMoi». Nous avions commencé par l’Autisme avec la compagnie de très grands artistes et de quelques galeries car cela me tenait terriblement à coeur pour des raisons personnelles, Et la vie continue…


Alors après, il y a d’autres lieux, d’autres sites, d’autres rencontres …. Un grand break, on pose à nouveau ses valises, on revient à nouveau dans sa vile d’adoption sa ville coup de coeur. On prends le temps de regarder la mer de revoir ses ami(e)s chers, d’humer l'atmosphère et de se laisser porter par la joie d’être ici. Quelques semaines après rien ne me semblait plus évident que de travailler avec d’autres artistes. C’est fait, nous sommes heureux de faire la passation et de continuer à mettre en valeur de vrais artistes mais cette fois-ci uniquement des photographes avec leur vision différente du monde. Et cela nous donne : «Quand la ville est mise à nue par le regard intimiste des photographes… Une vision décalée des grandes métropoles … Vous en serez troublés.»

Cliquez ici


Précédente exposition sur l'autisme : "L'Art passeur d'émotions pour l'Autisme" disponible ci-dessus



L’ESDAC


Avec ses trois écoles implantées en centre-ville d’Aix-en-Provence, Marseille et Montpellier, l’ESDAC est spécialisée dans les enseignements supérieurs en Design et en Arts Appliqués : MANAA, Design Graphique, Design de Mode, Design de Produits, Design d’Espace et Communication.

Tous les enseignements concernés par des études post-bac dans ces domaines sont présents dans notre établissement jusqu’au Bac+4. Avec une équipe d’enseignants reconnus dans leurs domaines, un service alternance/entreprise, des équipements technologiques de pointe, l’ESDAC a pour vocation d’encadrer ses étudiants par un suivi et une évaluation permanente. Pour former ses élèves, notre école met en œuvre tous les moyens matériels, humains et pédagogiques afin de les conduire vers des métiers solides.


Nous tenions d’ailleurs à adresser un merci tout spécial aux élèves qui nous accompagnées sur ce projet et sans qui nous n’aurions pas pu avoir une aussi belle communication visuelle à savoir M. Fabien Volturo, graphiste (créateur de nos affiches et bannières), M. Maxime Ranchoux, webdesigner (créateur de notre site web) et M. Robin BARRANDON sans qui nous n’aurions jamais pu tous nous rencontrer.


La Cave Joliette


Le lieu des Docks pour tous les amateurs de bons vins. Alex Pichon caviste passionné de la Cave La Joliette propose une offre diversifiée de crus de toutes les couleurs et de toutes les saveurs, à consommer avec modération !

Les « bons plans » d’Alex privilégient des vins de petits producteurs à des prix abordables.– Les « raretés » recherchées vous donnent accès à des vins qui n’existent qu’en petites quantités et qui sont très prisés. Les événements de la Cave sont organisés dans une ambiance résolument conviviale et bon enfant : dégustations de vins à thème, initiations à la dégustation, cours d’œnologie, ateliers ludiques, événements caritatifs, expositions d’art, concerts !


FRENCH COOKER


Concepts Culinaires la start-up gourmande est un fabricant de condiments et assaisonnements originaux. L’innovation et la recherche de nouveauté est permanente, elles s’appuient sur l’imagination sans limite et le savoir-faire de leur laboratoire.

FRENCH COOKER distribue 130 produits auprès des épiceries fines mais également des professionnels de la restauration (de la restauration rapide aux chefs étoilés) En moins de 3 ans, FRENCH COOKER est entrée dans la cour des grands grâce aux nombreux prix reçus : Grand Prix du SIAL INNOVATION 2014 pour ses Juliennes de vinaigre® (vinaigre solide en paillette) et 2 labels "Sélection SIAL INNOVATION" pour ses gammes de Crèmes d’Ail et de Gros Sel de Guérande Huilés. Le Sial est le plus grand salon alimentaire du monde. FRENCH COOKER a également été sélectionnée Best of Gourmet Sélection 2015 pour sa gamme de crèmes d’ail. Depuis sa création FRENCH COOKER est accompagné par la plateforme France Initiative et a été labélisée ENTREPRISE REMARQUABLE en juin 2015. Enfin, à l’aube de ses 3 ans, FRENCH COOKER, vient d’entamer une démarche RSE ce qui traduit son engagement pour un développement cohérent et responsable.


SUD PRIMEURS


Installée à Marseille, au cceur du Marché d'Intérêt National des Arnavaux 13014 Marseille et Aix-en-Provence depuis plus de 10 ans, cette société à responsabilité limitée unipersonnelle est spécialisée dans le secteur du commerce de gros et demi-gros de fruits, légumes, primeurs, fleurs comestibles, fruits et légumes anciens, fruits et légumes exotiques, fruits et légumes bio, 4e et 5e gammes fruits et légumes, salades de fruits en seaux et corbeilles de fruits, olives vertes et noires, tomates séchées à l'huile. Distributeur d'huile Maurel tournesol bidons 5, 10 et 25 litres, huile d'olive bidons 5 litres, huile croustidor bidons 5 litres et arachide bidons 5 litres.


Pào Chá


Pào Chá : une des légendes raconte qu’une divinité chinoise aurait découvert le thé par hasard il y a 5 000 ans. Riche de son d’histoire, le thé est une institution sociale et culinaire en Chine. Le préparer peut se dire 泡茶 : pào chá, «mouiller le thé».

Pào Chá vous fait partager cet art de vivre en proposant l’excellence des thés Cha Yuan provenant des terroirs d’origine (Chine, Inde, Japon, Taïwan, Sri Lanka) et fabriqués selon les méthodes traditionnelles. Pào Chá propose également une sélection d’accessoires autour du thé et des objets de décoration chinois.

Ouvert du lundi au dimanche de 10h00 à 19h00.





Crédits photos et illustrations :


Artistes :

Pierre Jean AMAR, Patrick ANDRUET, Joël ASSUIED, Laurence BRAZIL, Bernard DE TOURNADRE, Olivier DUMONTEIL, Henri ESKENAZI, Hannibal RENBERG.

Contacts



arts marseille - Marie-laure bardy lamoriniere

Marie-Laure BARDY LAMORINIERE

Responsable Relations publiques et communication

#artofmarseille mlbl artygeek

ml.bardylamoriniere@gmail.com

marielaure@artofmarseille.com

06-80-98-52-70

Femme passionnée et passionnante, au parcours atypique pour qui l'art reste un formidable passeur d'émotions. MLBL croque la vie et partage avec élan, enthousiasme et générosité, ses découvertes, ses envies, ses coups de folies comme ses coups de coeur ! De Paris à Marseille en passant par la Navarre. Un détour par la deuxième ville de France le temps de poser quelques temps ... Après demain est une autre histoire ...


Galerie ET MOI ET MOI

Jacqueline REGIS et Antoine LAZERGES


Et moi et moi, c'est l'histoire d'une grande amoureuse de design, serial entrepreneure et pétillante marseillaise: Jacqueline Régis. Douce et habile féline, Jacqueline a eu plusieurs vies, se réinventant à chaque tournant. Avec son premier mari chirurgien- dentiste elle aura un garçon et un cabinet medical. Avec son deuxième mari, elle développera les Pâtisseries Amandine et créera le Théâtre de l'Avant-Scène.

"Ce que j'aime dans la vie, ce sont les rencontres. Toute ma vie a été une histoire de rencontres", explique Jacqueline Régis. Entrepreneure, femme de design et des arts, Jacqueline se voit même proposer de prendre les rênes du Théâtre Récamier à Paris. Nous sommes en 1992. Jacqueline vend son théâtre, place trois directrices de confiance à la tête de ses pâtisseries et file vers Paris. Mais les aléas des élections auront raison du projet. Changement de politique. Le projet tombe à l'eau. Jaqueline ne manque toutefois pas de réagir. elle lance Avant-Scène productions, une boite de production de cinéma.


"Il faisait tous les long-métrages grand public, tandis que je produisais des films d'auteur et documentaires un peu pointus, en collaboration soit avec Arte, soit avec des chaînes étrangères", se souvient-elle. Au début des années 2000, Jacqueline quitte Paris pour rentrer à Marseille et crée donc le CDMP, une association visant à promouvoir le design. Une direction que Jacqueline tiendra jusqu'en 2013, année où elle décide de se retirer pour prendre sa retraite. "J'ai tenu un an! Un jour, je suis repassée devant ce local boulevard Notre-Dame et j'ai décidé de m'y remettre". Le 1er décembre 2014, Jacqueline ouvrait donc avec sa fille Et Moi et Moi, un concept store qui mêle avec goût design et chocolats.


8 Blvd Notre Dame
Marseille 6 ème

Tel 04 91 54 08 88

www.etmoietmoi-marseille.fr






Maxime RANCHOUX

Etudiant deuxième année BTS Graphisme - Webdesigner

Ecole ESDAC

maxime.ranchoux@gmail.com

Responsable WebMaster du site artsmarseille.com






Laetitia TASTET

Consultante communication organisation d’événements relations presse community manager






Stéphane Salord

Directeur école ESDAC

stephane.salord@ipsaa.eu


Robin BARRANDON

Etudiant deuxième année BTS Design Produit

Ecole ESDAC

barrandon_robin@hotmail.fr






Fabien VOLTURO

Etudiant deuxième année BTS Graphismee

Ecole ESDAC

fabien.volturo@gmail.com






Contactez nous